Témoignages de patients
Jeremy
Un patient souffrant de cécité sous dialyse péritonéale utilisant Amia à domicile
Découvrez son témoignage

Dale
Un voyage à vélo à travers tout le Canada avec la dialyse
Découvrez son témoignage

Jaya
Fait face à sa MRC grâce à
la dialyse à domicile
Découvrez son témoignage

Qu’est-ce que la dialyse?Accès de dialyse
Pour effectuer les traitements de dialyse, il faut procéder à une intervention chirurgicale de façon à créer un accès sur votre corps. Selon le type de dialyse choisi (péritonéale ou hémodialyse), le site d’accès peut se trouver à différents endroits sur votre corps. Peu importe la modalité choisie, la dialyse entraînera des changements corporels.
Hémodialyse
Il y a trois types d’accès pour l’hémodialyse: la fistule, le greffon et le cathéter veineux central.
Fistule
Une fistule est un accès permanent créé chirurgicalement, qui permet de relier une artère de votre bras, parfois de votre jambe, à une veine. Pendant l’hémodialyse, le sang sort de votre organisme par une aiguille insérée dans une fistule, puis il est pompé dans un dialyseur qui le filtre pour en éliminer les déchets et l’excès de liquide. Le sang propre est ensuite réintroduit dans votre organisme par une seconde aiguille insérée dans la fistule. Une fois la fistule créée, il lui faut au moins un mois, dans l’idéal trois à quatre mois, pour devenir mature et pouvoir être utilisée en HD. Avec le temps, la fistule s’élargit sous l’effet de la pression sanguine dans l’artère, ce qui indique que la fistule fonctionne bien. La fistule est le meilleur choix d’accès pour l’HD, elle est moins susceptible de s’infecter, car elle est faite de vos propres vaisseaux sanguins, et se trouve sous la peau1. Parfois, la première tentative de création d’une fistule ne réussit pas, et d’autres chirurgies sont nécessaires. Une fistule saine peut durer des décennies, mais il n’est pas possible d’en créer une chez tous les patients. Veuillez en parler à votre médecin pour en savoir plus.
Greffon
Un greffon est créé de manière chirurgicale en reliant une de vos artères à une veine au moyen d’une tubulure. Comme cette tubulure (appelée veine artificielle) ne fait pas naturellement partie de votre organisme, le risque de caillots et d’infection est plus élevé qu’avec une fistule. Les greffons pourraient devoir être remplacés à un moment ou à un autre, car les aiguilles de dialyse peuvent créer des perforations dans la tubulure du greffon, provoquant des pertes de sang importantes. Le plus souvent, le greffon est situé dans un de vos bras, mais il peut également être placé sur la cuisse et la jambe, au fur et à mesure que d’autres emplacements sont utilisés au fil du temps2.
Accès veineux central
Le cathéter veineux central (CVC) est un accès ou un point d’entrée dans la circulation sanguine. Un cathéter, qui est un petit tube souple introduit dans une grosse veine du cou, de l’épaule ou de l’aine, est acheminé vers le cœur. Les CVC ne requièrent pas d’aiguilles pour l’administration de l’hémodialyse. Toutefois, les CVC sont associés aux taux d’infections les plus élevés de tous les types d’accès pour l’HD et à un risque de formation de caillots sanguins3.
RÉFÉRENCES :
1. Schatell, Dori MS, and Agar, John MD. Help, I Need Dialysis! How to have a good future with kidney disease. Madison, WI: Medical Education Institute, Inc.; 2012. P. 42 à 44.
2. Schatell, Dori MS, and Agar, John MD. Help, I Need Dialysis! How to have a good future with kidney disease. Madison, WI: Medical Education Institute, Inc.; 2012. P. 51.
3. Schatell, Dori MS, and Agar, John MD. Help, I Need Dialysis! How to have a good future with kidney disease. Madison, WI: Medical Education Institute, Inc.; 2012. P. 53.
La dialyse péritonéale

La dialyse péritonéale nécessite l’insertion chirurgicale d’un cathéter de dialyse péritonéale dans l’abdomen afin d’accéder à la membrane péritonéale. La solution de dialyse injectée dans le cathéter de dialyse péritonéale s’écoule dans l’abdomen pour épurer votre sang en utilisant votre propre péritoine en tant que filtre.

Cathéters pour dialyse péritonéale1

Un cathéter de dialyse péritonéale (DP) est un petit tube introduit chirurgicalement à travers la paroi abdominale. La mise en place du cathéter de DP ne prend que 15 à 30 minutes et est effectuée en salle d’opération, en radiologie ou en service de dialyse. Le tube, d’environ la taille d’une paille, se rend jusque dans le péritoine, qui sert de filtre pendant la dialyse péritonéale. L’endroit par où le tube sort du corps s’appelle le site d’émergence. Vous devez garder votre cathéter propre et sec pour prévenir les infections et toujours le manipuler avec soin pour ne pas l’endommager.

Il est possible de placer votre site d’émergence dans la région de la poitrine, ce qui s’appelle un cathéter de DP présternal. L’extrémité du cathéter se rend jusqu’à l’abdomen mais est acheminée plus loin sous la peau pour ressortir au niveau de la poitrine. Un cathéter de DP présternal présente un risque d’infection plus faible, car la peau de la poitrine bouge moins et est plus mince que celle de l’abdomen.

RÉFÉRENCES :
1. Schatell, Dori MS, and Agar, John MD. Help, I Need Dialysis! How to have a good future with kidney disease. Madison, WI: Medical Education Institute, Inc.; 2012. P. 39 à 40.